Revendication salariale des enseignants : Inflexible, Aboubacar Soumah affirme que ce n’est pas au moment de la crise qu’il faut demander la trêve


Interrogé ce matin pour réagir au discours du Président de la République du lundi passé où il demande une trêve sociale, le syndicaliste Aboubacar Soumah du SLECG affirme que la trêve sociale ne se demande pas au moment de la crise.

Comme d’habitude, le leader de la branche dissidente du SLECG s’est montré pendant cet entretien très ferme en soutenant que le gouvernement doit s’atteler à résoudre les revendications salariales des enseignants avant de demander une trêve.

Dans sa communication, Aboubacar SOUMAH a fustigé le comportement de la plupart des membres du gouvernement qui mènent, selon lui, une vie ostentatoire pendant que  l’enseignant guinéen continue de végéter dans la plus grande pauvreté.  « On ne pourra se résigner éternellement » soutient encore Aboubacar SOUMAH qui affirme que les enseignants guinéens ont beaucoup patienter  avec  des arguments comme PPTE ou Ebola.

Maurice CONDE/ DP Guinée émergence


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
3 + 22 =