Crise syndicale: Le président de la FESABAG se trouve des «raisons » pour fermer les banques.


Abdoulaye Sow président de la fédération des banques et assurances de Guinée  est revenue ce Mardi 13 Mars 2018  sur les raisons qui pousse la FESABAG à aller en grève. C’était au cours d’une rencontre avec le SLECG à Conakry. Devant la presse Abdoulaye Sow a affirmé que les travailleurs des banques ne sont pas en sécurité et les clients ne peuvent plus venir confier leurs ressources, donc nous ne pouvons plus faire de business dira-t-il.

« La FESABEG tout le monde dit aujourd’hui que nous allons faire une grève et ça ce profil à l’horizon pourquoi ? Parce que aujourd’hui nous sommes en insécurité, nos banques ne peuvent plus faire le business, hier (lundi) nous avons eu des institutions qui ont été attaquées  les travailleurs ont été attaqué, les travailleurs ont la peur au ventre pour venir au travail, les clients ne peuvent plus venir nous confier leurs ressources, donc nous ne pouvons plus faire de business. En cela si on ne trouve pas de solution on sera amené à user de tous les moyens à notre possession pour mettre fin à cette grève en ferment nos banques purement et simplement »  explique le président de la FESABAG.

Et de poursuivre « aujourd’hui on a de l’espoir parce que l’expérience toute trompeuse permet à l’homme de vivre, nous avons l’espoir qu’aujourd’hui ou demain la fibre patriotique, un sursaut national va permettre à vibrer pour que nous trouvons une solution pour que nous satisfassent les enseignants de Guinée comme il faut » souligne M. Sow.

Devant les enseignants le président de la FESABAG dira « Vous avez trop souffert, les enseignants souffrent beaucoup, il faudrait que maintenant vous connaissiez la vie décente et c’est ce que veut la FESABAG et nous lutterons pour ça pour que vous entrez en possession du résultat de vos revendications ».

Oumar Camara

656287251


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
30 ⁄ 5 =