Grève des enseignants: le gouvernement et les grévistes parviennent enfin à un accord


La crise que vivait le secteur éducatif guinéen a connu son épilogue dans la nuit du Mardi 13 Mars  2018 à Conakry. Ceci à travers la signature d’un protocole d’accord entre la partie gouvernementale et le syndicat libre des chercheurs de Guinée SLECG.  Cette signature à eut lieu dans la salle du 28 septembre du palais du peuple après qu’un accord ait été trouvé entre les deux parties au cours d’une rencontre à la banque centrale de la République de Guinée.  C’est l’inspecteur général du travail Aly Camara qui a procédé à la lecture de ce protocole d’accord sur lequel on pouvait lire :

1-la levée de la  suspension et le payement intégral des arriérés de salaire du Camarade Aboubacar Soumah

2- le payement intégral des 40 % dont 10 déjà payé dès février 2018, de la valeur monétaire  d’indice à 1030 à compter du 1er janvier 2018, payable fin mars 2018, pour les enseignants en activité. Et du 1er novembre au 31 décembre 2017 pour les enseignants ayant fait valoir leur droit à la retraite.

3-la mise en place d’une commission syndicat-gouvernement en vue de l’ouverture d’un couloir de négociation sur un salaire de base de 8 millions GNF à partir du 25 mai 2018

4- tout enseignant  muté ou demi de ses fonctions pour fait de grève doit être rétabli immédiatement dans ses droits

5- les parties s’accordent que nul ne sera sanctionner ou poursuivit pour fait de grève

Après lecture de ce protocole d’accord  les deux parties ont procédé à la signature, pour la partie gouvernementale, ont signé le ministre Cheick Taliby Sylla, le ministre du budget et le médiateur de la république. Pour la partie syndicale le secrétaire général du SLECG Aboubacar Soumah le présidant de la fédération des banques et assurances de Guinée.

Pour le secrétaire général du SLECG «  en tenant compte des correspondances que nous avons reçu de la part de tous nos bureaux communaux et préfectoraux du SLECG, le bureau exécutif décide de la suspension de la grève déclenché le10 Février 2018 » a déclaré Aboubacar Soumah.

Le ministre d’Etat conseillé spécial du Président de la République Tibou Kamara   s’est réjoui  de la suspension de cette grève.  « Aujourd’hui c’est toute la nation guinéenne qui se sent soulager de la suspension de cette grève» a affirmé en substance Tibou Kamara.

Fodé Oumar Camara/ Guinée émergence


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
18 ⁄ 9 =