Incendie de Madina : Les précisions de Madiou DIALLO, Directeur Communication EDG: « Notre responsabilité d’EDG s’arrête au compteur »


L’incendie, qui a ravagé le marché M’Balia à Madina dans la nuit du samedi à dimanche n’a fait aucune perte en vies humaines. Au total, 352 conteneurs, 24 ateliers de couture et 62 tables ont été consumés par le feu.

Lundi matin, en compagnie de responsables d’Electricité de Guinée (EDG), des journalistes se sont rendus sur les lieux du sinistre. Selon l’administrateur du marché M’Balia, l’incendie s’est déclaré après plusieurs coupures de courant.

‘’A 23h50, un agent de la sécurité  m’a appelé et directement, j’ai alerté la gendarmerie avant de rallier Madina. Sur place, on m’a dit qu’y avait  eu coupure de courant à deux reprises et qu’à la troisième reprise, un incendie s’est déclaré’’, explique Mohamed Lamine Condé. ‘’Nous avons appelé  les sapeurs-pompiers pour une intervention. Malheureusement, il n’y avait pas d’accès dans le marché. C’est ce qui a fait plus de dégâts’’, poursuit l’administrateur du marché.

Il demande à l’entreprise EDG de prendre ses responsabilités :‘’Quand vous demandez à un commerçant où il est abonné, il vous dira que c’est à EDG.  Nous voulons donc qu’EDG prenne ses responsabilités, pas pour Madina seulement, mais dans tout Conakry, sinon c’est la catastrophe”.

La société Electricité de Guinée (EDG) a tenu à mettre les points. Pour la fourniture d’électricité au marché Madina ne dépend pas de ses services, Madiou Diallo, directeur de la communication et du marketing d’EDG, précise : ‘’On est allés faire le constat au marché. Mais Madina n’est pas alimenté par EDG’’. En plus, dit-il, ‘’quand nous installons le courant électrique pour un client, la responsabilité d’EDG va jusqu’au niveau du compteur, l’installation à l’intérieur dépend de l’abonné’’.

Le directeur de la communication et du marketing d’EDG signale que des câbles sont raccordés dans le marché Madina ‘’n’importe comment. Tout le monde passe à côté. Il suffit d’une étincelle pour déclencher le feu. Puisqu’il y a le courant, on dit que c’est  EDG alors que ce n’est pas nous qui donnons le courant à Madina’’.

Il déplore que certains investissent beaucoup d’argent dans la construction du bâtiment, tout en refusant d’en faire autant pour respecter les normes d’installation du courant électrique.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here