Conakry: démarrage des opérations de l’audit du fichier électoral


La révision du fichier électorale était plusieurs fois au cœur des polémiques en Guinée. C’est pour satisfaire  cette demande des parties prenantes au processus électoral que cette opération d’audit a été lancée. Cette opération durera 25 jours.

Pour le Président du comité de suivi des accords du 12 octobre 2016,  c’est une avancée majeure des travaux. « C’est un point majeur dans l’avancée des travaux du comité de suivi des accords du dialogue politique. Nous n’avons pas l’ombre du doute quant à l’issue certaine de ce travail. Nous pensons donc que les travaux du comité de suivi son entrain de faire du bon chemin pour les élections à venir. Le meilleur est à venir par rapport aux échéances électorales qui vont se jouer dans notre pays dans l’esprit d’apaisement, de transparence, d’équité pour que des résultats qui vont être issus des consultations électorales soient des résultats acceptés par tous pour le bien-être de la paix dans notre pays » affirment Bourema Condé.

Le président de la CENI, Me Salifou Kébé s’engage à exécuter les recommandations qui seront issues de cette opération d’audit. « L’audit qui va avoir lieu consistera à faire des recommandations et ces recommandations-là, la CENI va les prendre à bras le corps lors de la révision des listes électorales pour corriger cette situation. Nous nous donnerons tous les moyens pour pouvoir corriger l’ensemble des recommandations qui seront issues de l’audit » s’engage le président de l’institution chargé d’organiser les élections en Guinée.

Le comité technique d’audit du fichier biométrique nation sera épaulé par des experts de l’union européenne, l’organisation internationale de la francophonie, et du PNUD. Mamadi 3 Kaba président de ce comité parle du respect du délai des 25 jours. « c’est un délai qui est flexible. Le délai prévisionnel c’est 25 jours si le travail venait à se réaliser avec ces 25 jours  c’est la chose la plus souhaitable, mais au cas ou où difficultés se présenteront au point qu’il faut aller au-delà des 25 jours, cela aussi serait possible » déclare Mamadi 3 Kaba juriste.

Selon la loi guinéenne avant chaque élection le fichier électoral doit être révisé, une façon de corriger les imperfections.

Oumar Camara

625250081


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here