Communales 2018: les mises au point de Cellou Dalein


Le leader du principal parti de l’opposition guinéenne UFDG se dit indigné par le manque de transparence dans le processus d’installation des exécutifs communaux. En effet, Cellou dalein Diallo promet de réagir face à toute éventualité visant à compromettre la crédibilité liée à ce processus initialement prévu ce vendredi 5 Octobre 2018 sur l’ensemble  du territoire national.

Cellou Dalein Diallo à fait cette annonce dans la soirée de ce  jeudi 4 Octobre 2018 à la fin d’une réunion organisée au  QG de son parti situé à hamdallaye CBG dans la commune de Ratoma. Il se dit fortement préoccupé par le retard que commence à prendre le retard dans le déploiement des conseillers communaux:« En ce qui concerne la mise en place des exécutifs des conseils communaux, l’opposition a déploré le manque de transparence et de pratique qui entoure cette opération. A l’heure qu’il est, personne ne sait quand est-ce que ces maires seront installés. Aujourd’hui,  il n’y a aucun communiqué qui précise un calendrier précis. On avait demandé au ministre de l’administration du territoire de rédiger un communiqué pour rappeler les modalités d’élection du maire et de ses adjoints en se référant bien entendu aux dispositions de la loi. On ne l’a pas obtenu», a-t-il déploré

Par ailleurs, le leader de l’UFDG a prévenu le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé à prendre toutes les dispositions nécessaires pour son bon déroulement.

« Nous prévenons les autorités que l’opposition n’acceptera pas les fraudes et les anomalies au niveau de la mise en place de ces exécutifs. Cela doit se faire dans la transparence conformément à la loi », a-t-il mis en garde.

« Au cas où ces règles de transparences ne seront pas respectées et la loi sera violée, nous rejetterons systématiquement les conseillers communaux qui n’ont pas été mis en place conformément à la loi », a martelé le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Oumar Camara