L’installation des conseillers communaux : L’honorable Ousmane Gaoual invite les autorités à respecter le contenu des accords signés


L’installation des conseillers communaux dans  la commune urbaine de Kindia suscite de l’inquiétude. Par manque de consensus entre les différents partis, le processus d’installation a été reporté ce dimanche pour une date ultérieure. Pour l’honorable  Ousmane Gaoual  Diallo, le RPG a intérêt à respecter le contenu de l’accord signé avec l’opposition.  Il l’a dit  ce lundi dans l’émission face à l’info sur Nostalgie Guinée.

« Pour ce qui est de Kindia cet accord sera respecté à la lettre, parce que ça y va du prix de la stabilité et de la paix  dans notre pays. Il ne faut pas que les gens se trompent Abdoulaye Bah est allé à Kindia avec 22 conseillers. La spoliation de nos voix avec par un pouvoir décadent qui a amené  cette   situation où on était obligé  de partir avec un compromis pour rétablir l’homme (Abdoulaye Bah) dans sa dignité électorale sans pour autant affaiblir les institutions Républicaines c’était ça l’équation » explique l’honorable Gaoul.

Et de poursuivre « Nous sommes passés par un accord politique qui dit que comme on a eu des éléments concrets qu’il a été spolier lors des élections il faut lui rétablir dans ces droits en passant par cette élection qui amènerait un des Partis bénéficiaires de cette spoliation à ce légiste » à fait savoir le député de l’UFDG.

Face à cette situation, Honorable Ousmane Gaoual Diallo  invite les autorités guinéennes à éviter que ce soient les manifestations de rue qui conduise à la solution « A un moment donné on doit observer les lois de la République, faire attention aux actes que nous posons, se rassurer que ces actes sont conformes à la législation du pays qui sont les liens des accords sociaux  et politiques dans notre pays.  Donc il faut éviter à chaque fois que ce sont de manifester de rue qui conduise à la solution. Nous nous appelons au bon sens de ceux qui gouvernent, pour leur dire que notre pays est gouverné par des textes à l’instar de tous les pays du monde qu’il faut observer » invite Ousmane Gaoual membre du bureau politique de l’UFDG.

Il s’est aussi indigné sur le retard accusé dans l’installation des conseillers communaux « on ne peut pas interrompre un processus électoral entre la désignation des maires le 4 février et maintenant 8 mois après on est toujours dans l’hésitation. À quoi on servit les 8 mois, le ministère de l’administration et de ces démembrements à travers le pays. S’ils ne peuvent pas pour l’organisation de l’installation de 342 maires qui doivent être élus c’est quelques choses cas même qui est  regrettable » a-t-il déploré.

Oumar Camara