Grève des enseignants : les femmes de Kaloum manifestent et demandent le départ du Premier ministre


Un groupe de femmes manifestant pour la reprise des cours  au centre-ville Kaloum a demandé le départ du Premier ministre Kassory Fofana. Une manifestation qui a été  très vite maîtrisée par les forces de l’ordre qui ont usé de gaz lacrymogène.

Ces femmes de Kaloum  reprochent au locataire du palais de la colombe son départ et lui reproche son entêtement dans la crise résultant de la grève déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) et qui paralyse en particulier les écoles publiques depuis la réouverture des classes, le 3 octobre 2018.

Munies de couvercles de marmites qu’elles tapaient fort, certaines d’entre elles étaient aussi vêtues en tenue scolaire. Elles ont fait le tour de certains quartiers du centre-ville en passant par le commissariat central, avant  de longer vers Almamyah en passant par les locaux du service national d’aménagement des points d’eau (SNAPE) pour se rabattre sur l’avenue de la République et passer par la devanture du Palais Sèkhoutouréya, siège de la présidence de la République. Puis, elles ont poursuivi leur trajet sur Boulbinet via Manquepas.

D’ailleurs toute la nuit de ce jeudi ces femmes assistées par certains jeunes ont brûlé des pneus au niveau des carrefours de certains quartiers tels que manquepas.

Oumar Camara