Chroniques MP/Petrole: le baril sous la barre des 60 dollars, son plus bas niveau depuis un an


Le baril du WTI (la référence américaine du pétrole) a terminé à 50,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit une baisse de 4,21 dollars alors qu’au même moment la référence européenne du brut, le Brent, est passée brutalement sous la barre symbolique des 60 dollars et a fini à 58,80 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Les cours de ces deux références de l’or noir n’ont plus coté aussi bas depuis octobre 2017 et ont perdu environ le tiers de leur valeur sur les sept dernières semaines. Les investisseurs s’inquiètent d’une surabondance de l’offre de pétrole sur le marché quelques semaines après la mise en place de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran, marquées de plusieurs exemptions pour le commerce d’or noir, qui ont surpris les analystes par leur ampleur.

Les yeux se tournent toutefois déjà vers la prochaine réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), au sein de laquelle l’Arabie saoudite joue un rôle prépondérant. Réunis dans deux semaines à Vienne, les ministres de l’OPEP échangeront aussi avec leurs partenaires non membres du cartel, dont la Russie fait partie, à propos de leurs niveaux de production, tant scrutés par les marchés. Une baisse de production du cartel et de ses alliés pourrait entraîner un rebond des cours et, au final, des prix du carburant à la pompe pour les consommateurs, y compris américains, que veut défendre bec et ongles Donald Trump.

Maurice CONDE/ DP Guinée émergence