SOCIETE : La cellule balai citoyen rend publique un rapport d’enquête sur les cas de violences survenues à Wannidara


La cellule balai citoyen a rendu publique ce vendredi à Conakry un rapport d’enquête sur les violences qui sont survenues récemment à Wanidara dans la banlieue de Conakry.  C’est un rapport de 23 pages qui élucide les cas de blessés et de pillages après la mort de deux jeunes dans cette localité et les 3 jours de violences qui ont suivi.  Réalisé pendant 3 semaines, ce rapport d’enquête touche plus de 37 familles.

Selon Sekou Koudouno, coordinateur de la cellule balai citoyen: « je peux vous le dire en matière de constat, des familles, des femmes, des jeunes et des vieux ont été violentés par des unités de maintien d’ordre. Chose qui est contraire à l’esprit de la loi L09 sur le maintien d’ordre public et le rétablissement de l’ordre public. Des biens comme des véhicules, des postes téléviseurs, ont été saccagés et vandalisés. Vous ne pouvez pas imaginer que cet exercice indélicat révèle le comportement d’une police  républicaine d’une police que nous recherchons »

Et de poursuivre en disant qu’au niveau des forces de l’ordre «Il n’est pas à occulter  que des engins ont été saccagé par des jets de pierres, ce comportement est antirépublicain. Il faudrait qu’on sache que nous avons des limites dans le cadre de nos libertés individuelles et collectives il faut qu’on sache raison gardée. On a aussi constaté 5 blessés au niveau des forces de l’ordre »

À la fin de ce rapport, des recommandations ont été faites à l’endroit de l’opposition républicaine, des forces de l’ordre, des militants tout comme du gouvernement. « Au niveau du gouvernement, nous recommandons une enquête indépendante sans délai    pour élucider tous les cas de mort, de blessés, et de pillages et punir les coupables à la hauteur de leur forfaiture; l’immatriculation sans délai des engins de maintien d’ordre public, pick-up, camions citerne eau chaude, de veiller à ce que l’usage des armes conventionnelles soit les seules armes pour le maintien d’ordre public » recommande sekou Kpindouno.

«  À la police et à la gendarmerie de faire preuve de retenu, d’esprit républicain dans leur action d’intervention publique. Au niveau de l’opposition républicaine d’intégrer au sein de leurs différentes structures des actes de formation, de sensibilisation, d’éducation civique aux militants et sympathisants. De lancer un appel  au calme et à la stabilité à l’endroit des militants et sympathisants en vue de mieux cerner l’espace politique. Aux militants, de faire preuve de civisme à tout moment. Le rejet systématique de toute forme de violence avant, pendant et après  les manifestations. D’éviter toute provocation des forces de l’ordre avec des injures, et des jets de pierres» exhortent la cellule balai citoyen à travers ce rapport.