La Banque mondiale annonce 200 milliards $ d’investissements sur 5 ans pour intensifier la lutte contre le changement climatique


Le Groupe de la Banque mondiale a annoncé ce lundi, de nouveaux objectifs en matière de climat pour l’horizon 2021-2025, induisant

un doublement de ses investissements actuels sur cinq pour atteindre 200 milliards $. L’objectif étant d’aider les pays à prendre des mesures ambitieuses en matière de lutte contre le changement climatique.

« Les changements climatiques constituent une menace existentielle pour les plus pauvres et les plus vulnérables du monde. Ces nouveaux objectifs montrent à quel point nous prenons au sérieux cette question, investissons et mobilisons 200 milliards de dollars sur cinq ans pour lutter contre le changement climatique.», a déclaré Jim Yong Kim (photo), président du Groupe de la Banque mondiale.

Ce montant est composé d’environ 100 milliards $ de financements directs de la Banque mondiale (BIRD /IDA) et d’environ 100 milliards $ de financements directs combinés de la Société financière internationale (IFC) et de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), et des capitaux privés mobilisés par le Groupe de la Banque mondiale.

Selon la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva, « la moitié sera consacrée à la construction de logements, d’écoles et d’infrastructures mieux adaptées, et à investir dans une agriculture intelligente face au climat, une gestion durable de l’eau et des filets de protection sociale réactifs ».

Par ailleurs, les actions consisteront notamment à appuyer des prévisions de meilleure qualité, des systèmes d’alerte précoce et des services d’information climatologique afin de mieux préparer 250 millions de personnes dans 30 pays en développement aux risques climatiques.

En outre, les investissements prévus permettront de mettre en place des systèmes de protection sociale plus sensibles au climat dans 40 pays et de financer des investissements dans l’agriculture intelligente face au climat dans 20 pays.

Enfin, en vue de garantir que l’adaptation est entreprise de manière systématique, la Banque mondiale prévoit de mettre au point un nouveau système de notation permettant de suivre et d’inciter au progrès mondial.

Notons que cette annonce du Groupe de la Banque mondiale intervient à l’occasion du sommet mondial pour le climat (COP24) qui se tient à Katowice, en Pologne, du 3 au 14 décembre 2018.