Grève des enseignants: de la revendication à la guérilla urbaine


Plusieurs enseignants ont bravé ce lundi 24 décembre 2018 l’interdiction des autorités de manifester sur les voies et places publiques.

En effet, des enseignants ont été aperçus du côté de Bonfi Autoroute entrain de scander des propos hostiles au Premier Ministre Kassory Fofana. Ils ont brûlé des pneus sur la chaussée avant d’être dispersés à coups de gaz lacrymogène par la police.

Un dialogue de sourds regne depuis trois mois entre le Gouvernement et un groupe de syndicaliste d’enseignants guinéens conduit par Aboubacar Soumah qui réclament un salaire de base de huit millions.

Maurice CONDE/DP Guinée émergence