Développement: la Ministre du Plan lance la campagne de vulgarisation du PNDES 2016-2020


Ce lundi 4 mars, le gouvernement a officiellement lancé la campagne de vulgarisation du PNDES (Programme National de Développement Economique et Social). C’est la

ministre du Plan et de Développement, Mama Kanny Diallo qui a procédé audit lancement. Elle avait à ses côté ses homologues du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat, Thierno Ousmane Diallo et celui de l’Investissement et de Partenariat Public-Privé, Gabriel Curtis.

Selon la ministre Kanny Diallo, au nombre des acquis de la 3ème République, les Guinéens retiendront sans aucun doute, la consolidation des bases démocratiques du pays, la stabilité macroéconomique, mais aussi et surtout, le renouveau de la planification du développement.

Pour elle, le Plan quinquennal 2011-2015 et l’adoption du PNDES 2016-2020, traduisent clairement la volonté des autorités, de renouer avec la tradition planificatrice de la Guinée, marquée par la mise en œuvre du Plan triennal 1960-1963, le Plan Septennal 1964-1971, le 1er Plan quinquennal 1973-1978 et le 2ème  Plan quinquennal 1980-1985.

En initiant cette campagne de vulgarisation, le Ministère du Plan et du Développement Economique, a fait savoir la cheffe de département, cherche à répliquer à l’étape de la mise en œuvre du PNDES.

«L’approche participative qui a prévalu lors de son élaboration. La finalité est de partager avec les populations, les objectifs du PNDES tels qu’adoptés par l’Assemblée Nationale, d’obtenir leur adhésion aux choix stratégiques qui le sous-tendent et surtout, de les engager à contribuer à la mise en œuvre des actions prioritaires qui y sont prévues. Cette campagne sera aussi l’occasion pour le ministère du Plan et du Développement Economique, de porter à l’endroit des populations, des messages-clés allant dans le sens de l’appropriation du PNDES et de l’efficacité de sa mise en œuvre», a-t-elle expliqué.

Dans la même logique, la ministre Kanny Diallo a fait comprendre que le premier message est que le PNDES est, contrairement aux plans qui l’ont précédé, l’outil d’opérationnalisation sur une période de 5 ans, d’une vision de long terme, la Vision 2040, d’une Guinée émergente et prospère, une Guinée maîtresse de son destin, «assurant un niveau de vie élevé de bien-être à ses populations et garantissant l’avenir des générations futures », a-t-elle indiqué.

A en croire, la ministre du Plan et de Développement Economique, par ce message, le public comprendra que le PNDES n’est pas un cadre d’intervention isolée.

«Il constitue la première séquence d’une trajectoire de développement qui conduira à la Guinée de nos vœux, à l’horizon 2040. Cette articulation du PNDES avec une Vision sur 25 ans, renforce les capacités d’anticipation des différents agents économiques. Elle offre en effet, à l’Etat, aux partenaires techniques et financiers, au secteur privé et à la société civile, un référentiel pour inscrire leurs actions de développement de courts et moyens termes dans une perspective de long terme».

Le deuxième message, a-t-elle dit,  c’est porter à la connaissance des populations au cours de cette campagne, que le PNDES vise la prospérité, l’inclusion et la durabilité.

«L’inclusion au sens du PNDES, signifie que personne n’est laissée pour compte, dans ce Plan. Tous les guinéens sont concernés : qu’ils soient pauvres ou non pauvres, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, urbains ou ruraux, travailleurs ou chômeurs, vivants ou non avec un handicap, ou qu’ils soient porteurs ou non du VIH», a-t-elle fait remarquer. Avant d’annoncer que le troisième message est de nature à susciter l’adhésion du public.

«Le quatrième message de cette campagne de vulgarisation est la conformité technique du PNDES à la logique de la Planification-Programmation-Budgétisation-Suivi-Evaluation, (PPBSE). Une manière de communiquer au public, que le PNDES n’est pas qu’un cadre stratégique, il dispose d’un outil d’opérationnalisation qui est le Programme National d’Investissement (PNI). Composé de 675 projets, le PNI a été élaboré en cohérence avec les piliers stratégiques du PNDES et couvre tous les secteurs et toutes les régions du pays sans exclusive», a-t-elle souligné.

Et de poursuivre : «le PNI assure le lien entre le PNDES et le Budget National de Développement, via le Programme d’Investissement Public (PIP). Toujours suivant la logique PPBSE, le PNDES est assorti d’un Dispositif Institutionnel de Suivi et d’Evaluation (DISE). Régi par un arrêté du Premier Ministre, ce Dispositif a pour mission d’animer et de formaliser le dialogue entre le Gouvernement, les partenaires techniques et financier, le secteur privé et la société civile, sur les résultats du PNDES».

Pour terminer, elle dira que cette campagne intervient par ailleurs, dans un contexte de concrétisation progressive des engagements pris à la Réunion du Groupe Consultatif de novembre 2017 à Paris, avec la mobilisation à ce jour, d’un montant de 3,5 milliards de dollars américains sur les 21,7 milliards annoncés.

Guineenews