Education : Vers l’élaboration d’une nouvelle politique nationale


Le Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a reçu ce lundi le Directeur Régional de Unesco basé à Abuja au Nigeria et la représentante de l’UNFPA en Guinée. Au menu des échanges : l’élaboration de la politique de l’éducation, la politique enseignante, le partenariat mondial de l’éducation, le projet d’appui aux écoles coraniques et madersas ou encore le curricula sur l’éducation sexuelle en milieu scolaire.

L’Unesco et l’UNFPA ont affirmé que dans les deux semaines qui suivent, une mission du pool de Dakar et d’Abuja sera en Guinée pour suivre l’évolution des travaux d’élaboration de la politique de l’éducation. Déjà sur place selon eux, des efforts louables sont fournis par une équipe des techniciens commis à cette tâche. Ils ont mis l’occasion à profit pour féliciter et encourager ces techniciens guinéens avant l’arrivée de la mission de suivi en avril prochain.
Parlant du dossier de la politique enseignante, le Directeur régional de l’Unesco a plutôt formulé des souhaits. Il a souhaité non seulement que les trois Ministères en charge de l’éducation soient impliqués mais aussi celui des finances. La politique enseignante permet de prendre en compte nombreux défis et un dialogue instructif entre l’administration et ses partenaires sociaux. Un autre souhait formulé, la prise en compte des filières techniques. Avant de se conclure, les PTF ( partenaires et financiers) ont également parlé du projet d’appui à la révision des programmes des écoles franco-arabes et madersas ainsi que du curricula sur l’éducation sexuelle en milieu scolaire.

Le Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a tout d’abord exprimé sa réelle satisfaction de cette rencontre d’échanges. Mory SANGARE a également salué l’idée d’instaurer le dialogue dans la politique enseignante en projet. Selon lui, cela pourrait amener à protéger les cours dans les écoles durant les périodes de crises. Le patron de l’éducation nationale a enfin souhaité que les clubs Unesco dans les écoles soient réactivés et fortement impliqués dans la sensibilisation sur l’éducation sexuelle en milieu scolaire et même extrascolaire.