Finance internationale: Augmentation du capital de la BAD pour financer les ODD


Réunis pour la cinquième session extraordinaire du conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD), les 80 pays membres ont acté le 31 octobre une augmentation de 125% du capital de la banque le portant à $208 milliards. Ce doublement du capital servira à financer les objectifs du développement durable (ODD) et l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA).

« La Banque continuera de jouer son rôle de chef de file dans le développement des infrastructures, le renforcement de l’intégration régionale, l’aide à la réalisation des ambitions de la Zone de libre-échange continentale africaine, l’appui aux États fragiles pour renforcer leur résilience, la gestion durable de la dette, la lutte contre le changement climatique et la stimulation des investissements du secteur privé. Nous ferons beaucoup plus. C’est un moment historique » a affirmé son président Akinwumi Adesina.

À la faveur de la nouvelle augmentation générale du capital, 105 millions de personnes auront accès à des branchements électriques nouveaux ou améliorés ; 244 millions de personnes bénéficieront d’améliorations dans l’agriculture ; 15 millions de personnes bénéficieront de projets d’investissement ; 252 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès aux transports ; et 128 millions de personnes bénéficieront d’un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement, selon la BAD.