Le SLECG version Aboubacar Soumah menace d’aller en grève si sa revendication sur le fichier des enseignants n’est pas prise en compte


Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a menacé samedi, lors de son assemblée générale, de déclencher une grève générale touchant le secteur de l’éducation sur toute l’étendue du territoire national.

Le secrétaire du SLECG, Aboubacar Soumah et ses collègues justifient cette décision par l’échec des négociations avec le gouvernement sur la question de l’assainissement du fichier des enseignants.

Le SLECG dénonce un manque de crédibilité dans l’opération de recensement des enseignants.

Face à cette situation, le SLECG compte envoyer dès lundi prochain, des courriers aux autorités concernées pour satisfaire leurs revendications.

« Toutefois, si rien n’est fait en faveur des enseignants par rapport au recensement général, une grève générale et illimitée sera déclenchée dans tout le pays », a déclaré Aboubacar Soumah.