Classement 2019 des pays africains, selon l’indice de prospérité mondiale de Legatum Institute


L’Institut Legatum vient de publier son édition 2019 « Prosperity index », un rapport annuel qui permet aux pays du monde d’évaluer leurs forces et faiblesses afin de déterminer les choix économiques et stratégiques à mener pour renforcer les sociétés inclusives, les économies ouvertes et la capacité des populations à générer davantage de prospérité.

Cette année, ce sont 53 pays africains qui ont été classés sur la base de 12 critères, dont la sécurité, la liberté individuelle, la gouvernance, le capital humain, l’environnement des affaires, l’infrastructure, l’éducation, la santé, la croissance économique, les conditions de vie, l’environnement naturel.

Parmi les pays africains, la République de Maurice occupe la première place au niveau du continent (44ème au niveau mondial), grâce à des scores remarquables en matière de préservation de l’environnement naturel (112), d’éducation (62), et de croissance économique (59).

Les Seychelles occupent la deuxième place de ce classement (48ème au niveau mondial) en enregistrant de bons scores dans les critères relatifs aux conditions de vie (68), éducation (67), ainsi qu’en liberté individuelle (64).

Vient ensuite le Botswana qui enregistre d’excellents scores dans les domaines de la santé (100) et de la préservation de l’environnement naturel (100).

Le Cap-Vert se positionne à la quatrième place ; l’Afrique du Sud à la cinquième place, suivie de la Namibie et de Sao Tomé-et-Principe.

La Tunisie, le Maroc et le Ghana referment le top 10 de ce classement en occupant respectivement les huitième, neuvième et dixième places.

Ce rapport fait savoir également que l’Afrique du Nord a amélioré sa prospérité économique, au cours des 10 dernières années, grâce à l’amélioration de l’environnement économique, comme en témoignent les améliorations apportées à la fois aux conditions de l’entreprise, à l’accès au marché et à l’infrastructure.

A cela s’ajoute l’accès à l’éducation qui a connu une forte hausse, ces dernières années.

Cependant, la région reste confrontée à des enjeux comme celui du terrorisme et de la guerre qui risqueraient de freiner son élan de prospérité.

Quant à l’Afrique subsaharienne, le rapport révèle que la prospérité est à son plus haut niveau, en raison de l’amélioration constatée dans l’ensemble de la région, en matière d’infrastructures et d’accès au marché, le résultat de l’amélioration des services portuaires, l’amélioration dans l’administration des frontières, ainsi que l’amélioration des conditions de vie.

Toutefois, elle reste la région la moins bien classée avec un déficit par rapport à la mondialisation qui a augmenté.

Voir le lien ci-dessous pour le tableau général du classement des pays les plus prospères en afrique.

Classement 2019 des pays africains les plus prospères