Double scrutin: Entre le feu de l’incinération et des accrochages, c’est déjà très chaud à la veille du 22 mars


A moins de 24 heures du double scrutin législatif et référendaire, la situation reste extrêmement tendue en raison de l’appel du FNDC  à résister  contre ‘’le projet du troisième mandat à travers l’adoption d’une nouvelle constitution taillée sur mesure’’.

Ce mouvement hétéroclite composé des organisations  de la société civile et des formations politiques appelle aussi à résister contre la mise en place d’un parlement qu’il considère unicolore et entièrement soumis à la volonté de l’actuel locataire du palais Sekhoutoureya.

A Hamdallaye et à Sonfonia des policiers sont arrivés à dissiper un groupe de jeunes manifestants que par l’appui des militaires puissamment armés. Au même moment, à Wanindara des manifestants en colère ont mis le feu sur la maison du chef de quartier qui a aussitôt pris la fuite. A l’intérieur du pays, des problèmes sont signalés aussi notamment à Labé, Mamou, Dinguiraye et à N’Nzérékoré. Dans ces localités, nos correspondants locaux nous rapportent des cas d’incinérations de matériels de vote et de certaines infrastructures publiques.

De son côté, la mouvance et le camp présidentiel tiennent mordicus au vote du 22 mars 2020. Le discours de Alpha CONDE dans l’après-midi de ce samedi est venu dissiper les derniers espoirs d’un report que certains souhaitaient fortement pour apaiser la cité.

Maurice CONDE/ DP Guinée émergence