Chroniques MP : dopé par le deconfinement, le pétrole ‘’sort la tête de l’eau’’ avec 28 USD le baril


Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse ce mercredi. Porté par des mesures d’assouplissement  prises par les grandes économies, le prix du baril de pétrole brut résultant de la moyenne des deux types de pétrole américains et européens  se situe aujourd’hui à 28,36 dollars.

Le petrole américain appelé encore le WTI (West Texas Intermediate) côté à la bourse de New-york indique 23.34 dollars au moment où celui de l’Europe dénommé le Brent ou encore le Pétrole de la mer du nord se négocie actuellement à 29.97 selon la bourse de l’Inter Continental Exchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l’énergie.

D’ailleurs, un site français spécialiste de l’information pétrolière Prixdubaril.com nous révèle que cette tendance haussière du pétrole devrait  se confirmer les prochaines semaines au gré des deconfinements actuellement en cours dans plusieurs pays. C’est ce que pense aussi un banquier suisse Ipek Ozkardeskaya cité par le site français: « Le ralentissement de l’offre mondiale et les perspectives de réouverture des économies donnent un coup de fouet aux marchés pétroliers« . « Le sentiment sur le marché du pétrole a beaucoup changé en l’espace d’une semaine seulement« , a complété Eugen Weinberg, de Commerzbank, soulignant « l’optimisme perceptible partout« , notamment sur le plan de la demande de l’or noir. Mais « l’euphorie actuelle » est « prématurée« , a-t-il nuancé. « Même après une reprise progressive de l’activité économique, la demande pourrait rester inférieure au niveau de 2019 pendant les années à venir« .

Tourmenté par la pandémie de coronavirus, le pétrole a atteint cette année un niveau historiquement bas avec un prix négatif de -35 dollars en avril passé très loin des 65 dollars de début de l’année 2020. Au mi-avril 2020, les pays membres de l’OPEP+ se sont réunis pour rehausser le prix du pétrole par la réduction de la production (baisse de l’offre). Parviendront-ils à sortir l’or noir de sa zone rouge ? Devront-ils attendre la reprise normale de la demande après le covid-19 après la maitrise de covid-19 ? Seul l’avenir nous édifiera.

CONDE Maurice/DP Guinée émergence