Politique : le budget de l’UFDG pour remporter les élections présidentielles de 2020


« Qui veut aller loin ménage sa monture », cet adage bien connu semble être vraisemblablement le leitmotiv de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui est entrain de mettre les bouchées doubles pour tenter de battre l’actuel locataire du palais Sekhoutoureya.

Pour cela, l’UFDG n’a pas lésiné sur les moyens. En effet, selon Lamine Guirassy de la radio Espace FM, l’UFDG aurait mobilisé un  montant  de 27 milliards de nos francs. Ce montant devrait non seulement permettre de soutenir les frais liés à la campagne politique du candidat de l’UFDG, mais aussi et surtout de financer la sécurisation des voix qui seront obtenues par le parti lors de ces élections présidentielles prévues pour le 18 octobre 2020.

Concrètement, comment le parti qui soutient la candidature de Cellou Dalein Diallo fera pour sécuriser ses voix ?  Si pour le moment nous n’avons aucune réponse, force est de constater que cela ne pourra se passer que par une présence des représentants du parti baobab dans les différents bureaux de vote et aussi une présence dans les différentes phases de centralisation tant régionale que nationale. Mais pour parvenir à cette fin, cette présence ne devrait pas être que figurative, elle doit être réelle d’où la nécessité de proposer un émolument aux différentes personnes qui seront impliquées par le processus de sécurisation sur toute la chaine de centralisation.

Malgré ce puissant arsenal financier à la disposition de l’UFDG, beaucoup s’interrogent sur les véritables chances du parti de l’ex chef de file de l’opposition guinéenne devant le candidat sortant qui maîtrise l’administration électorale.

Condé Moriss